Ovi -
we cover every issue
newsletterNewsletter
subscribeSubscribe
contactContact
searchSearch
Visit Ovi bookshop - Free eBooks  
Ovi Bookshop - Free Ebook
worldwide creative inspiration
Ovi Language
Murray Hunter: Essential Oils: Art, Agriculture, Science, Industry and Entrepreneurship
WordsPlease - Inspiring the young to learn
Tony Zuvela - Cartoons, Illustrations
International Red Cross and Red Crescent Movement
 
BBC News :   - 
iBite :   - 
GermanGreekEnglishSpanishFinnishFrenchItalianPortugueseSwedish
Une semaine allemande - Soucis sur l'économie allemande - L'heure de vérit Une semaine allemande - Soucis sur l'économie allemande - L'heure de vérit
by Newropeans-Magazine
2009-03-04 08:21:42
Print - Comment - Send to a Friend - More from this Author
DeliciousRedditFacebookDigg! StumbleUpon

On se préoccupe bien sûr de la situation de la Grèce, ces jours-ci, à Francfort et à Berlin. On se demande quelles seront les conséquences pour l'économie allemande de la récession de l'industrie automobile. La Hypo Real Estate sera-t-elle l'équivalent pour l'Allemagne de Lehman Brothers pour les Etats-Unis à la fin de l'été dernier? 

Chroniques d'Allemagne ou comment une semaine d'actualité allemande est croquée sous l'excellente plume analytique d'Edouard Husson, Maître de conférences et Directeur de recherches en Histoire contemporaine de l'Allemagne et de l'Europe auprès de l'Université de la Sorbonne à Paris.

La semaine jusqu'au 26/02/2009


  • Soucis sur l'économie allemande
On se préoccupe bien sûr de la situation de la Grèce, ces jours-ci, à Francfort et à Berlin. On se demande quelles seront les conséquences pour l'économie allemande de la récession de l'industrie automobile: les experts contestent par exemple le chiffre avancé par le Ministère de l'Economie, selon lequel un emploi sur sept, en Allemagne, dépendrait directement ou indirectement de l'industrie automobile. Mais le vrai souci est ailleurs. La Hypo Real Estate sera-t-elle l'équivalent pour l'Allemagne de Lehman Brothers pour les Etats-Unis à la fin de l'été dernier? 

En 2003, la Hypo-Vereinsbank avait décidé de séparer  son département de prêts immobiliers du reste de ses activités. Devenue de fait autonome de la maison-mère, la Hypo Real Estate s'est retrouvée, en 2007, à manipuler annuellement 400 milliards d'euro. Investissant à contretemps, alors que la crise financière avait déjà commencé, elle a acheté l'institut financier irlandais Depfa à l'automne 2007. Un an plus tard, Depfa fait faillite. HRE est elle-même menacée de faillite. Suite à une intervention énergique de la Bundesbank auprès du gouvernement, on décide, en octobre dernier, d'éviter une réaction en chaîne. Si HRE fait faillite, en effet, communes, Länder, caisses d'assurance maladies, assureurs, fonds de pension, qui se sont à un moment ou à un autre adressés à elle pour obtenir des crédits ou qui lui ont prêté de l'argent, en pâtiraient immédiatement. 50 milliards ont été immédiatement injectés en octobre 2008. Puis 10 milliards à nouveau en décembre, 12 en janvier 2009, 10 en février. Aux derniers nouvelles, le trou de HRE monterait à plus de 110 milliards d'euros, soit plus du tiers du budget de la République Fédérale (290 milliards d'euros pour 2009). 
 
  • Traité de Lisbonne: en attendant le jugement de Karlsruhe

Le Tribunal Constitutionnel de Karlsruhe a délibéré sur le Traité de Lisbonne. Il s'attelle maintenant à la rédaction du jugement qu'il rendra. en juin au plus tard. Ce jugement est très attendu. Il est peu probable que le Tribunal Constitutionnel rejette le Traité. En revanche, on s'attend à ce qu'il inclue, comme pour le Traité de Maastricht, la possibilité, pour l'Etat allemand, de sortir du traité si sa représentation nationale le jugeait nécessaire. Une clause "d'opting out": on pense toujours que c'est une spécialité britannique car l'Allemagne va plus loin dans l'intégration et formule ses possibilités de sortie plus discrètement que le voisin d'outre-Manche. 
 
  • L'heure de vérité

Les Etats-Unis exigent de leurs partenaires au sein de l'OTAN l'envoi de troupes supplémentaires en Afghanistan. L'heure de vérité est arrivée. Après l'Obamania, nous sommes confrontés, en Europe, à la nouvelle Realpolitik d'une nouvelle équipe dirigeante américaine. Elle y mettra plus les formes que la précédente mais sera-t-elle beaucoup plus favorable aux vrais intérêts de l'Europe?  

Le moteur franco-allemand tousse. 

L'inénarrable ancien maire de Neuilly devenu président de la République française, qui n'a pas d'autre idée en politique étrangère que l'atlantisme sentimental que l'on professe dans son ancienne commune, frétille de voir la France revenir dans l'OTAN.

Le gouvernement allemand, lui, pratique la politique de l'autruche. Les élections sont en vue, l'opinion allemande est contre l'envoi de nouveaux soldats en Afghanistan; alors le ministre de la Défense allemand promet 600 soldats là où les Américains vont en envoyer 17 000. C'est pitoyable vis-à-vis des Etats-Unis de faire ainsi semblant d'en être; c'est non moins pitoyable vis-à-vis de l'Europe d'être incapable, vingt ans après la chute du Mur de Berlin, de mener la politique digne de notre continent, émancipée des Etats-Unis et pacifique.  
 
  

Edouard Husson
www.wmaker.net/edouardhusson


    
Print - Comment - Send to a Friend - More from this Author

Comments(1)
Get it off your chest
Name:
Comment:
 (comments policy)

Emanuel Paparella2009-03-04 12:41:39
L'émancipation des USA naturellement signifiera que l'UE devra épauler par lui-même le fardeau de maintenir l'ordre un monde dangereux et jusqu'ici il semble y avoir peu d'appétit pour ce rôle. Elle intrigue également l'entretien du retrait de l'union et la légitimité de la constitution d'UE. Jefferson pourrait avoir eu un point : ceux qui abandonnent leur liberté pour l'avantage économique, méritent de perdre tous les deux. Qui vivra verra.


© Copyright CHAMELEON PROJECT Tmi 2005-2008  -  Sitemap  -  Add to favourites  -  Link to Ovi
Privacy Policy  -  Contact  -  RSS Feeds  -  Search  -  Submissions  -  Subscribe  -  About Ovi