Ovi -
we cover every issue
newsletterNewsletter
subscribeSubscribe
contactContact
searchSearch
Poverty - Homeless  
Ovi Bookshop - Free Ebook
Join Ovi in Facebook
Ovi Language
Ovi on Facebook
The Breast Cancer Site
Murray Hunter: Opportunity, Strategy and Entrepreneurship
Stop human trafficking
 
BBC News :   - 
iBite :   - 
GermanGreekEnglishSpanishFinnishFrenchItalianPortugueseSwedish
Le contenu de la tevision de nos jours Le contenu de la tevision de nos jours
by Dimitra Karantzeni
2008-05-16 07:50:02
Print - Comment - Send to a Friend - More from this Author
DeliciousRedditFacebookDigg! StumbleUpon

Pour commencer, l’opinion qui fait l’unanimité est que la télé est une révolution vraie dans les technologies découvertes du XX siècle. Dès sa découverte, les gens ont la chance de communiqer avec les autres, des personnes inconnues, de connaitre des civilisations et des cultures differentes, et parfois très intérresantes. Elle a uni tout le monde, lorsque elle joue le rôle d’un temoin, elle constitue, en temps direct, la preuve vivante de tous les événements historiques, politiques, scientifiques etc. Elle a notre compagnie, un appareil inséparable de millions de ménages, aux quatre coins du monde.

Néanmois, après un dialogue tres important, au début du siècle, sur les conséquences de l’exposition des gens a la télé, on se demande aujourd’hui sur la qualité des programmes télévisuels, et particulièrement ceux qui sont universellement, les plus populaires.

Tout d’abord, les images de violence, si fréquentes á la télévision de nos jours, constituent une question fontamentale de la société contemporaine. Les études et les sondages montrent, qu’en effet, ces images ont envahi le paysage télévisuel, lorsque elles se trouvent au bon nombre des programmes, même à ceux qui sont spécialement addressés aux enfants, comme par exemple les bandes dessinées. Le petit écran est plein de bombardements, de destructions, de blessés, de terrorismes etc. Ce qui est tres impressionant, est que tous ces images, n’arrivent pas à nous faire avoir peur ou se sentir plus angoïssés et chagrins. Elles ne nous motivent presque pas. Contrarement, on les suit d’habitude a longeur de journée, sans prêtant plus d’attention aux problèmes présantés très sérieux et enfin sans sensibiliser sur tous ceux qui encombrent nos semblambles. Specialement les enfants, viennent de se familiariser de plus en plus avec ces scènes, en les integrant inconsciemment dans leur quotidiennité. Par conséquent, ils deviennent passifs, solidaires et aggresifs envers leurs amis, leurs professeurs ou même, leurs parents.

Malhereusement, bon nombre de parents n’a pas conscience de cette mauvaise réalité, car ils arrivent à avoir, vis a vis à leurs enfants, un comportement immature, dont les conséquences seront visibles bien des années après. Ce que je trouve inadmissible, est qu’ils permettent à leurs petits, dès leur plus jeune âge, de suivre des séries dont le contenu est totalement impropre et peut nuire à leur personnalité. Alors , quel est le résultat? Les jeunes arrivent à consacrer presque tout leur temps libre en restant devant la télé que le passer plus créativement, comme par exemple communiquer avec leurs amis ou faire leurs devoirs pour l’école. Cette situation les conduire à l’isolation et en effet bloque leur socialisation, lorsque plusieurs jeunes de nos jours sont totalement désorientés ainsi que manquent des idéals et des valeurs car ils n’aiment que copier les héros des images violents, spécialement par mimetisme, afin de se sentir plus forts, énergetiques et modèrnes.

Ensuite, il y a les publicités. En vivant dans une société de consommation, où les gens tiennent d’acheter de plus en plus de produits, par mimetisme et pas par besoin, on ne peut plus suivre un programme à la télé, sans être incessament soumis à la loi des pubs. Les specialistes de la communication soulignent que la plupart des publicités, créent des besoins inexistants, en dépassant nos vrais besoins. Nous, et specialement nos enfants, sont très attirés des produits de beauté, des produits luxueux et en tout cas, on prête plus d’attention à l’emballage et la beauté du produit et pas à sa qualité ainsi que sa nécessité et utilité. Alors, on peut vraiment parler d’une manie de consommer, qui est certainement liée aux pubs qui bombardisent, jour par jour, le paysage télévisuel.

Finalement, ce sont les télérealités. Ces types de programmes qui ont connu grand succès, sont à mes yeux, des programmes complétement impropres et pas du tout interessants. Leur conception, une douzaine des personnes enfermées dans une maison luxueuse, pleine de caméras qui surveillent tous les aspects de la quotidiennité des joueurs, est contre les droits humains en ne respecte pas du tout la vie privée de chacun d’entre nous. En effet, le seul but de ces series, parfois considerées comme “télépoubelles”, est le gain facile, sans trop d’effort et avec peu de talent. Néanmois, ils réussissent à influencer les jeunes, leur donnent une image fausse de la réalité et par conséquent, les jeunes ont du mal à distinguer le virtuel du réel.

Pour tous ces raisons, je considère comme impératif de protester vivement pour que les responsables vont diminuer, le plus possible, la distribution excessive de tous ces images, qui n’offrent aucun plaisir et se limitent à impressionner les téléspectateurs, afin d’apporter de grandes sommes d’argent à leurs réalisateurs. Pour conclure, on doit protéger les enfants, et essayer de les montrer le bon example, car, avant tout, l’avenir du monde reste à leurs mains.


  
Print - Comment - Send to a Friend - More from this Author

Comments(7)
Get it off your chest
Name:
Comment:
 (comments policy)

Emanuel Paparella2008-05-16 11:12:08
Vous avez identifié certains des effets les plus pernicieux de la liberté de parole exempts de responsabilité sociale que la TV moderne représente en notre nouveau monde courageux. Ses causes sont en effet complexes mais les résultats sont évidents : elle nuit au corps déshérité de l'exercice, il nuit à l'esprit et à l'imagination, il mal l'esprit. L'effet le plus sinistre ce que Kierkegaard a appelé « la maladie à la mort, » est en difficulté physiquement, avec émotion, intellectuellement et spirituellement et ne pouvant pas la savoir.


Akli Hadid2008-05-16 11:28:02
Excellent article. The mixture of business, violence and self promotion that are all too well described here have had great influence on people. You'll be surprised by the number of people in Europe who want to "work for television", because "there's a lot of money in it". The television business is a mafia that has not only been able to tell people who to vote for, but also told people what to buy and what not to, and taught people their version of history, the economy the political landscape and which society to be with and which one to avoid. If "transparency international is fighting against corruption", "truth international" should be set up to fight against media manipulation.


Dimitra Karantzeni2008-05-16 11:42:05
Thank you very much, Emanuel, Akli Hadid, for your very useful and interesting comments. Really, it's what the scientists of communication underline: Media don't tell us what to beleive.. Although, they tell us what we have to think of...As far as i'm concerned, that is worse..


Emanuel Paparella2008-05-16 15:11:49
Indeed, Dimitra, to tarry in our virtual agora a bit more and continue our dialogue, what the TV advertisers have grasped is Plato’s insight that “poverty has nothing to do with how much or how little one has but with how big one’s desires are.” So they concentrate on desire and present us not with Plato’s Good but with the market’s goods, which translates into transforming one’s wants (and therefore superfluous) into one’s needs (I got to have it at any cost). In the process what is creative and intrinsically good, beautiful, true and nourishing to the spirit in the human being is trivialized and is slowly repressed even made to look undesirable and passé, which is to say, not “modern” enough. The rich remain rich and the poor remain poor, and all is well with our brave new world. We delude ourselves if we think that a few more push-button technological gadgets will solve the problem of greed which is as old as human nature.


Dimitra Karantzeni2008-05-16 17:24:50
Firstly, i found the term ''virtual arena'' a really interesting and accurate one. Besides, i believe that, that sentiment of always wanting more is cultivated widely, so i'm not sure whether anyone is capable of totally ignoring or avoiding it. It functions as a 'hypodermic injection', that forces individuals to always surpass themselves, their will, their needs, their abilities, usually not even knowing why..?!


Dimitra Karantzeni2008-05-16 17:25:47
"virtual agora" i meant


Emanuel Paparella2008-05-16 19:14:08
If you have seen the movie Wall Street, Dimitra, you will surely remember the scene wherein one of the protagonists, the Wall Street tycoon (played by Michael Douglas) gives a speech at a conference of Wall Street investors and says something to this effect: greed gentlemen is good, is what spurs people to compete and to win, it is what made America great, it brings progress and prosperity, it is the source of all good.

Indeed, need one say more? Another way of putting it is this: there are winners and there are losers; those who make a lot of money are winners and those who make little are losers and deserve to be poor. That kind of mind-set goes by the accurate name of "savage capitalism," the scourge of genuine civilization of which unfortunately many are not even aware of; and that is the most ominous sign of worst things to come: the inability to know when one is sick so that one can cure oneself, or what Kierkegaard called "the sickness unto death."


© Copyright CHAMELEON PROJECT Tmi 2005-2008  -  Sitemap  -  Add to favourites  -  Link to Ovi
Privacy Policy  -  Contact  -  RSS Feeds  -  Search  -  Submissions  -  Subscribe  -  About Ovi