Ovi -
we cover every issue
newsletterNewsletter
subscribeSubscribe
contactContact
searchSearch
Poverty - Homeless  
Ovi Bookshop - Free Ebook
Tony Zuvela - Cartoons, Illustrations
Ovi Language
Michael R. Czinkota: As I See It...
The Breast Cancer Site
Tony Zuvela - Cartoons, Illustrations
International Red Cross and Red Crescent Movement
 
BBC News :   - 
iBite :   - 
GermanGreekEnglishSpanishFinnishFrenchItalianPortugueseSwedish
Gaza: Premier etat independant de l'islamisme arabo-sunnite Gaza: Premier etat independant de l'islamisme arabo-sunnite
by Newropeans-Magazine
2008-01-24 09:06:02
Print - Comment - Send to a Friend - More from this Author
DeliciousRedditFacebookDigg! StumbleUpon
En Juin 2007, Masha Loyak écrivait: Gaza : Premier état indépendant de l’islamisme arabo-sunnite... la donne au Moyen Orient en est fondamentalement changée... Que va-t-il ressortir de cette nouvelle donne ? C’est probablement l’Egypte (ou plutôt les égyptiens) qui en décidera... Nous vous invitons à relire cet éditorial pour mieux cerner les drames de l'actualité.

21/06/2007 - « Diviser pour mieux régner » : depuis des siècles les puissances occidentales à tour de rôles n’ont eu de cesse de diviser les arabes pour mieux les occuper. La récente partition de l’état palestinien résultant de la prise de contrôle de la bande de Gaza par le Hamas n’est en fin de compte que l’aboutissement logique de cette stratégie. Cela dit, cet événement a-t-il vraiment été anticipé/souhaité par les stratèges occidentaux à l’œuvre dans la région ? On peut en douter…

En effet, diviser pour affaiblir les régimes politiques en place, diviser pour créer le terreau à des guerres civiles meurtrières, diviser pour détourner l’attention des vrais enjeux… tel est l’œuvre noir des occidentaux (américains, européens, israéliens) au Moyen Orient. C’est ainsi que tous les courants politiques (panarabisme, indépendantisme, nationalisme) qui ont traversé le Moyen Orient pour tenter de le structurer ont été systématiquement niés ou/puis achetés par l’Occident.

En refusant de reconnaître le Hamas comme pouvoir politique authentiquement légitime et en imposant le Fatah à la tête du pays à la place, l’UE, les US et Israël n’avaient sans doute pas d’autre objectif que de porter la guerre civile dans les territoires palestiniens et de neutraliser pour un bon bout de temps la rage de ce pauvre, pauvre peuple en la retournant contre lui-même.

Mais un imprévu vient d’arriver ! Dans les guerres civiles tout est question de territoire : les gens s’entretuent car ils habitent le même territoire alors que leurs dissensions (religieuses, ethniques ou idéologiques) les empêchent de coexister. Et les guerres civiles durent indéfiniment (Irlande, Balkans…) car il n’y aucune issue à ce type de situation en dehors du génocide pur et simple ou du déplacement complet de l’un des groupes.

En récupérant un territoire, le Hamas vient donc de faucher l’herbe sous les pieds des fomenteurs de discorde : la Guerre Civile Palestinienne n’aura peut-être pas lieu ! Cette analyse peut paraître cynique ; néanmoins il n’est pas du tout impossible que les expulsions et les brutalités en cours dans la bande de Gaza pour en faire un état idéologiquement homogène soient un moindre mal par rapport à une guerre civile entre des factions Hamas et Fatah obligées de coexister indéfiniment sur les mêmes territoires.

Le premier état indépendant de l’islamisme arabo-sunnite vient donc d’apparaître. Bien au-delà des commentaires outragés et de courte-vue des médias occidentaux, la donne au Moyen Orient en est fondamentalement changée. L’islamisme sunnite dispose désormais d’une base quasi-étatique, située entre une Egypte proche elle-même de basculer dans l’islamisme et un Israël qui n’a en effet plus d’autre choix que de déclarer la guerre à ce nouveau état fondamentalement ennemi.

Que va-t-il ressortir de cette nouvelle donne ? C’est probablement l’Egypte (ou plutôt les égyptiens) qui en décidera. En effet Gaza contre un Israël entièrement soutenu par les Etats-Unis et l’Europe, voici qui constitue un combat bien inégal, on en conviendra ! Mais si ces 360 km2 de misère et ce million et demi d’habitants exacerbés parviennent à entraîner l’Egypte dans leur rébellion (et ils y parviendront d’autant mieux qu’ils seront attaqués par Israël), alors là c’est toute la belle construction (belle mais éminemment fragile) des occidentaux dans la région qui vacille. Gaza et l’Egypte, c’est une vraie guerre, au sens de guerre entre états, qui commence et qui entraînera dans son sillage d’autres états arabes dont les gouvernements illégitimes soit seront renversés (Maroc, Jordanie, Liban…) soit devront s’aligner s’ils veulent rester en place (Syrie, Algérie…).

Il est donc probable que l’annexion de Gaza par l’islamisme arabo-sunnite fournit la base de départ indispensable à un basculement des équilibres de la région aboutissant à une mobilisation du monde arabe contre Israël. Malheureusement, pour endiguer une telle escalade, les hommes de vision sont aux abonnés absents : ils ont été assassinés, emprisonnés, vilipendés… il ne reste que des Olmert, des Bush, des Barroso… des fous, des idiots, des incapables… pour gérer une situation rendue inextricable par des décennies de mauvaise foi et de mauvaise gestion… un été bien meurtrier en perspective pour le Moyen-Orient…

   
Print - Comment - Send to a Friend - More from this Author

Comments(1)
Get it off your chest
Name:
Comment:
 (comments policy)

Emanuel Paparella2008-01-24 11:17:12
il s'avérerait que Yeats l'a eu sur la cible: les "choses tombent en morceaux ; le centre ne peut pas tenir... le meilleur manque toute la conviction, alors que les plus mauvais sont pleins de l'intensité passionnée." La démocratie est-elle devenue une seule feuille de figue par notre manque de convictions?


© Copyright CHAMELEON PROJECT Tmi 2005-2008  -  Sitemap  -  Add to favourites  -  Link to Ovi
Privacy Policy  -  Contact  -  RSS Feeds  -  Search  -  Submissions  -  Subscribe  -  About Ovi