Ovi -
we cover every issue
newsletterNewsletter
subscribeSubscribe
contactContact
searchSearch
Oxterweb  
Ovi Bookshop - Free Ebook
worldwide creative inspiration
Ovi Language
George Kalatzis - A Family Story 1924-1967
The Breast Cancer Site
Tony Zuvela - Cartoons, Illustrations
International Red Cross and Red Crescent Movement
 
BBC News :   - 
iBite :   - 
GermanGreekEnglishSpanishFinnishFrenchItalianPortugueseSwedish
Bruxelles Declare La Guerre... De La Bratwurst Bruxelles Declare La Guerre... De La Bratwurst
by Europe & Us
2007-09-13 09:58:33
Print - Comment - Send to a Friend - More from this Author
DeliciousRedditFacebookDigg! StumbleUpon

Quel lien entre une fête populaire et une manifestation sportive? La Bratwurst, élément incontournable de tout rassemblement public. Nul d'ailleurs, n'oserait imaginer s'attaquer à cette saucisse blanche grillée, encastrée dans un petit pain (blanc, lui aussi) et généreusement recouverte de sauce ketchup ou de moutarde. Nul, sauf la Commission européenne qui ne semble n'avoir cette fois rien trouvé de mieux à faire pour (re)conquérir le coeur des citoyens européens que de donner naissance à une étonnante réglementation bravant le sang-froid et la patience de nos voisins.

europeusIntitulé «Guide de manipulation et de traitement des aliments lors de fêtes associatives ou de rue», le texte - inspiré par Bruxelles - rend impossible ou presque toute cuisson de Bratwurst en extérieur, tant les règles d'hygiène exigibles y sont drastiques. «Tout est encore fait pour faciliter la vie aux grandes chaînes de l'alimentation rapide», s'insurge Ernst Kleinmann, président de l'association 'Village actif Leutesheim'. Et Claus Haberecht, président du KFV, un club kehlois de football, de renchérir: «Lors de nos matchs plus de cent saucisses et une quinzaine de kilos de merguez trouvent normalement preneur. Avec cette nouvelle réglementation, nous ne pourrons simplement plus en vendre! Dites-moi quel stand de saucisses, qui plus est dans un club amateur, peut se vanter de disposer de structures dignes d'un fast-food américain?!»

Et la perte financière sèche à prévoir pour le monde associatif n'explique pas à elle seule la colère de nombreux Allemands. Après l'interdiction de fumer dans les restaurants, cette nouvelle réglementation laisse présager de nouvelles mesures iniques, craignent certains. «Pourquoi, au point où on en est, ne pas imposer encore une limite de consommation d'alcool, ironise Ingo Fischer, représentant de l'association Brandenburger. Chaque visiteur aurait le droit de boire trois bières. Au-delà, il lui faudrait une autorisation médicales. De préférence d’un spécialiste en alcoolémie». Du côté de la Ville de Kehl, et de Thomas Gerties, l’un des ses fonctionnaires, l'incompréhension est tout aussi grande. «Les standards que nous imposons sont déjà drastiques. Et je ne vous parle pas des contrôles effectués en collaboration avec le Landratsamt.» Des mesures pourtant encore insuffisantes pour Bruxelles qui serait bien plus inspirée de se rapprocher du terrain plutôt que de légiférer à tout va ou de financer de coûteuses études sur les raisons du désamour croissant des citoyens européens envers l'Union qu’elle représente en grande partie...

Kai Littmann est journaliste


(Taken from
www.europeus.org)


   
Print - Comment - Send to a Friend - More from this Author

Comments(0)
Get it off your chest
Name:
Comment:
 (comments policy)

© Copyright CHAMELEON PROJECT Tmi 2005-2008  -  Sitemap  -  Add to favourites  -  Link to Ovi
Privacy Policy  -  Contact  -  RSS Feeds  -  Search  -  Submissions  -  Subscribe  -  About Ovi