Ovi -
we cover every issue
newsletterNewsletter
subscribeSubscribe
contactContact
searchSearch
Apopseis magazine  
Ovi Bookshop - Free Ebook
worldwide creative inspiration
Ovi Language
Michael R. Czinkota: As I See It...
The Breast Cancer Site
Murray Hunter: Opportunity, Strategy and Entrepreneurship
International Red Cross and Red Crescent Movement
 
BBC News :   - 
iBite :   - 
GermanGreekEnglishSpanishFinnishFrenchItalianPortugueseSwedish
Sarkozy, Royal et (Pauvres de) nous Sarkozy, Royal et (Pauvres de) nous
by Europe & Us
2007-01-17 09:06:05
Print - Comment - Send to a Friend - More from this Author
DeliciousRedditFacebookDigg! StumbleUpon

229.203 votants. 98,1% de voix recueillies en sa faveur. Comme l’écrit Paul Quinio, journaliste à Libération, Nicolas Sarkozy, au moins au sein du parti qu’il dirige (l’UMP), est bien «Monsieur 100%», «ou presque». Même Michèle Alliot-Marie a jeté l’éponge, elle qui ne cachait pourtant pas depuis quelques mois ses ambitions présidentielles. Terrassé, donc, le Chêne, l’association qu’elle avait constitué «au cas où».

europeusA quelques détails près, les 98,1% des voix recueillis par Nicolas Sarkozy pourraient faire pâlir de jalousie son ancien mentor, Jacques Chirac, et ses 82% de voix obtenues aux dernières présidentielles. A la différence près que l’actuel patron de l’UMP se présentait cette fois à l’investiture interne de son parti. Qu’il ne se présentait pas dans le cadre d’un scrutin ouvert à l’ensemble des Français. Qu’il n’avait pas (ou plus) d’opposant. Qu’il n’affrontait pas Jean-Marie Le Pen, le leader de cette droite extrême dont on aimerait qu’elle n’ait jamais existé.

Mais tout de même : 98,1%, ce n’est pas rien ! Ben Ali lui-même en rougirait presque… Les médias français ne s’y sont d’ailleurs pas trompés : entre dimanche et mardi, l’heure était au Sarko show. Pas un, n’a manqué de faire sa Une sur le patron de cette droite non plus en rupture, mais rassembleuse. Car oui, Sarkozy a «compris». Compris que l’heure n’était plus à la rupture mais au rassemblement. Sorte de stratégie siamoise de celle affichée par Ségolène Royale, sa rivale socialiste. Souvenez-vous : Royal se disait d’abord en rupture avec les années Mitterrand. Puis fière d’avoir servi l’homme d’Etat qu’il était. Puis en rupture, à nouveau, avec la famille socialiste, tout du moins avec sa façon de faire. Aujourd’hui, de rupture il n’est plus question. L’heure est au rassmeblement au sein et en dehors du PS.

Sarkozy, lui, était en rupture avec la génération d’avant lui. Puis, la rupture est devenue «tranquille», au point qu’il s’est trouvé, pour nouveau mentor, non plus un «ancien» mais un mort, aussi brillant fut-il : Jacques Chaban-Delmas, député-maire de Bordeaux de 1947 à 1995, président de l'Assemblée nationale à trois reprises et Premier ministre de 1969 à 1972. Sincérité ? Peut-être, mais l’instrumentalisation de l’émotion de sa veuve – filmée de manière insistante – permet d’en douter. A moins qu’il ne s’agisse là que d’un nouveau signal à destination de Jacques Chirac, lui qui avait «lâché» le natif de Sceaux lors de la présidentielle de 1974. Etrangement aussi, l’image de «Chaban», cet homme encore apprécié de nombreux Français de droite comme de gauche, apparaît au moment même où Sarkozy joue à son tour la carte du rassemblement national, et non plus… de la rupture… Mais rupture y a-t-il eu vraiment ? Dans l’orchestration médiatique, sans nul doute. Mais sur le fond ? Rien n’est moins sûr, même si nul ne semble vraiment se poser la question.

La non réaction de Ségolène Royal à l’investiture de Nicolas Sarkozy (elle n’a pas souhaité régir auprès de quiconque sur ce point) est assez symptomatique de cet état de fait. La dame en blanc se dit être le chantre d’une autre façon de faire de la politique. Dit vouloir débattre des grands sujets de demain. Pour cela faudrait-il encore qu’elle ne se contente pas de le dire mais qu’elle accepte de le faire… Sur ce point, Royal n’aurait rien à perdre à méditer cette phrase de Michèle Alliot-Marie : «La politique, contrairement à ce que pense Mme Royal, ce n’est pas une flânerie entre sondages et papier glacé».

Sarkozy, propose, annonce, se contredit, parfois aussi (sa passion des Etats-Unis, par exemple, semble en peu de temps être devenue toute relative). Affine un programme encore parfois un peu flou, sinon suspect quant à sa franchise sur certaines questions. Royal, elle écoute. A n’en plus finir. Et prend un certain plaisir à dérouler un arsenal de mesures plus démagogiques les unes que les autres, au premier rang desquelles l’interdiction des licenciements de complaisance ou l’obtention d’un «vrai» emploi pour chaque nouveau diplômé. Comment être en désaccord avec cela ? Mais l’imposer aussi ? Compte-t-elle faire le tour de chaque entreprise, rencontrer chaque DRH avec chaque étudiant ou salarié susceptible de perdre son emploi ?

Au rythme où l’on va, après la «rupture» et le «rassemblement» viendra à nouveau le temps de la «rupture». Mais non plus de forme mais bien de fond. Celle d’avec des Français, déjà lassés de longue date des belles paroles et qui, l’air de rien, en ont un peu assez d’être constamment pris pour des veaux. D’être tout au plus considérés comme de gentils électeurs que l’on réveille une fois tous les cinq ans, parce que le jeu démocratique l’impose. Les périodes électorales ressemblent d’ailleurs un peu à s’y méprendre à la période de Noël : Sous le sapin électoral, plein de jolis cadeaux : de l’emploi (bien rémunéré) pour tous, moins de pauvres, moins d’impôts (au pire, pas davantage), plus de participation citoyenne, une France grande et puissante, etc, etc.. Reste que dans la vraie vie – celle de tout un chacun – un «cadeau» ne se résume pas à une coquille vide. Or pour l’heure, et à quelques rares exceptions près, ce que nos deux champions des médias nous proposent – en dépit du bel emballage qui l’accompagne - y ressemble fortement.

Christophe Nonnenmacher est journaliste

(Taken from
www.europeus.org)


  
Print - Comment - Send to a Friend - More from this Author

Comments(0)
Get it off your chest
Name:
Comment:
 (comments policy)

© Copyright CHAMELEON PROJECT Tmi 2005-2008  -  Sitemap  -  Add to favourites  -  Link to Ovi
Privacy Policy  -  Contact  -  RSS Feeds  -  Search  -  Submissions  -  Subscribe  -  About Ovi